COMMUNICATION : COMMENT ABORDER LE SUJET TABOU DU BURN OUT ?

Par 28 février 2020Evènements

Les petits déjeuners « C tout Com’ » vous permettent de partager sans langue de bois les meilleures pratiques et ressources en matière de communication avec des témoignages et recommandations d’experts.

C’est à chaque fois, un membre du club qui vous propose un sujet.
Pour cette nouvelle édition, Anne de Vita, attachée de presse – ADV RP a souhaité échanger avec vous sur ce thème.

Nous avons invité pour répondre à cette question un expert, Jean-Denis BUDIN, auteur de « Burn out : les 6 ras-le-bol » qui après un burn-out de chef d’entreprise à 45 ans (2008) a transformé cet « accident de parcours » en doctorat EDBA à l’Université Paris Dauphine (2012) et a co-fondé le CREDIR, premier centre global d’entraînement pour les professionnels en transition.

Le burn-out peut être socialement mal vu, car il illustrerait des faiblesses individuelles, alors que c’est un problème essentiel en matière de prévention santé et d’efficience professionnelle, et qu’il peut toucher tout individu engagé.

Pourquoi est-ce un tabou ?
Quelles stratégies de communication pour aborder cette question ? Négatif ou positif ? Dramatisation ou dédramatisation ? Engagé ou désengagé personnellement ? Curatif ou préventif ?
Quelles différences entre communication publique (presse) et interne aux entreprises ?
Les souffrances de la profession peuvent-elles influencer les écrits des journalistes et communicants ?