Communiquer encore plus que d’habitude

Il y a de vrais problèmes de communication générés par le traitement médiatique de la pandémie : cortège de mauvaise nouvelles, ordres/contrordres, injonctions contradictoires, lassitude.

De nombreux individus ont pris en grippe les médias et minimisent leur exposition aux nouvelles informations. On gère ses tâches. On est dans sa bulle.

Nous percevons que cela peut dissuader certains managers de communiquer sur les perspectives de l’entreprise, les perspectives d’évolutions individuelles. Parfois ce sont même des nouvelles utiles et positives qui ne circulent plus.

Faites des enquêtes pour évaluer les besoins de communication : ils évoluent avec la prolongation de la pandémie.

Notre conseil

« Ne vous attachez pas trop à des éléments matériels »

(chapitre 21 des 33 clés)

Entretenir les liens sociaux des télétravailleurs

Le gouvernement critique les entreprises qui ne seraient plus assez respectueuses des consignes de maximisation du télétravail. Mais ce sont souvent les collaborateurs qui font pression pour revenir au bureau, tellement le télétravail peut être monotone.

Nous observons de vraies tensions avec des collaborateurs qui ne supportent plus qu’on les dissuade de venir au bureau. Il faut particulièrement soigner la pédagogie de ces annonces.

Des initiatives sont possibles pour multiplier les contacts avec les télétravailleurs, soit avec des activités ludiques, soit par des projets qui font travailler ensemble les télétravailleurs et les collaborateurs qui ne peuvent télétravailler à cause de leurs fonctions.

La solitude de certains télétravailleurs devient tellement pesante qu’il faut prendre de nouvelles initiatives.

Notre conseil

« Ne restez jamais seul »

(chapitre 4 des 33 clés)

L’usure nous fait oublier les bonnes résolutions

Les bonnes résolutions de la 1ère pandémie (exercice physique, pauses digitales, diététique, digi-apéros avec des amis ou des collègues, etc) sont souvent oubliées.

Quand nous sommes mis en contact avec des personnes qui sont en train de flancher, nous entendons souvent « dire que je le faisais au début ! ».

Il faut de vrais plans de lutte contre les conséquences de la monotonie et de l’usure. Il y a encore des mois à tenir.

Il faut sans cesse répéter les bonnes pratiques à observer, notamment en organisant des ateliers de partage de bonnes pratiques de vie, professionnelle, et personnelle.

Notre conseil

 « Veillez à vous priver de plaisirs addictifs au moins une journée d’affilée »

(chapitre 10 des 33 clés)

en 60’ ou 90’ le CREDIR forme et accompagne en vidéo. Sur les 50 thèmes disponibles, voici ceux qui marchent le mieux ces jours-ci.

#LES (Lassitude Epuisement Solitude)

Le syndrome conçu par l’équipe interdisciplinaire de recherche du CREDIR qui permet de mieux comprendre les réactions individuelles pendant la crise. En ce début 2021, découvrez les antidotes P+3S+C.

En savoir plus

Nos ateliers

Grands témoins à énergie positive

Dans la morosité actuelle, rechargeons les batteries en énergie positive. Une championne du monde de ski qui a dominé ses blessures. Un meilleur sommelier de France qui a vaincu une tumeur au cerveau. Une malade du COVID qui a frôlé la mort à 2 reprises et magnifie la beauté de la vie.

En savoir plus

Nos ateliers

Les thèmes spécifiques

L’équipe pédagogique du CREDIR, avec le précieux soutien bibliographique de CREDIR Research Institute, est rodée à la conception d’ateliers d’animation distancielle avec des outils de créativité. Alors que nous serons contraints dans nos mouvements encore pour de longs mois, confiez-nous des thèmes qui vous tiennent à cœur pour les animer en vidéo.

En savoir plus

Nos ateliers

Mini conférences gratuites

Avec les fondateurs du CREDIR le mercredi à 18.00, le vendredi à 08.00 et sur demande

Vous pouvez également prendre contact avec

Les porte-paroles et fondateurs du CREDIR Jean-Denis BUDIN et Dominique BRUNISSEN partagent les analyses de l’équipe interdisciplinaire de recherche du CREDIR, tout au long de la crise que nous vivons. L’humain est en effet mis de plus en plus en péril par le SYNDROME #L.E.S. (LASSITUDE EPUISEMENT SOLITUDE).

Cette pandémie COVID est un long marathon à courir avec une ligne d’arrivée fluctuante. Il faut éviter les blessures physiques et psychologiques. Mais elles se multiplient en ce début d’automne. Les consultations psy font le plein. L’absentéisme est en train de monter dangereusement.

L’équipe du CREDIR bénéficie de 10 ANS DE RECHERCHES SUR L’EPUISEMENT DES HUMAINS : elle présente des outils pertinents et des moyens de communiquer efficacement et positivement.

Profitez de cette opportunité de rencontrer 2 conférenciers et auteurs très pertinents sur ces sujets. Liens vidéoconf sur demande.

Nous contactez via la page ContactMieux comprendre le concept de Qualité de Vie Globale (QVG)

Le CREDIR accompagne les entreprises en curatif comme en préventif, mais nous préférons tellement prévenir que guérir. N’attendez pas une catastrophe humaine…