Lutter contre l’usure avec de vrais breaks pendant les fêtes

Notre directrice médicale, le médecin-chercheur militaire Céline Ramdani, évoque souvent cette usure qui touche les meilleurs éléments militaires durant des missions de longue durée. Même les plus costauds peuvent craquer.

Cette pandémie nous use à petit feu face à l’alternance de bonnes et de mauvaises nouvelles.

Avec ce virus qui continue à circuler fortement, avec tant de personnes qui ne veulent pas se faire vacciner, cela risque de durer encore longtemps.

Alors il faut recharger les batteries avec de vrais breaks avant début janvier : des journées entières sans activités professionnelles, beaucoup d’oxygénation (marche, course, vélo, etc.), pas trop de numérique et une modération alimentaire…

Notre conseil

« Mettez votre cerveau en pause numérique plusieurs fois par jour »

(chapitre 11 des 33 clés)

« Ne travaillez pas sans arrêt : faites une pause d’un jour par semaine et de deux semaines tous les six mois »

(chapitre 3 des 33 clés)

 

Des vécus individuels tellement hétérogènes

Cette crise tellement inconnue pour nous conduit à une forme d’égocentrisme.

Nous observons comment nous réagissons individuellement, nous tendons la main à nos très proches quand ils le demandent, mais beaucoup d’entre nous semblons un peu aveugles face à ce que les autres vivent, notamment les collègues de travail, parce que nous ne partageons pas leur vécu personnel. Il y a donc encore trop de managers et de collègues qui ne voient la crise qu’à travers leur vécu individuel.

Ils ne se rendent pas assez compte du niveau de difficulté pour tous ceux qui sont isolés, qui manquent d’espace vital, ou pour qui le cumul de cette crise avec leurs autres problèmes est bien difficile à porter.

Disponibilité, empathie, bienveillance, générosité de temps, pour qu’un maximum d’entre nous passe la ligne d’arrivée du marathon de la crise dans un état correct.

Notre conseil

« Soyez très vigilant sur les messages de votre environnement proche »

(Chapitre 14 des 33 clés)

Des projets dès le début 2021

La reprise de septembre 2020, après le break des vacances d’été, avait été bien délicate, avec le retour à cette vie professionnelle désocialisée et constamment en questionnements et nouveaux règlements.

Nous avions observé de nombreux professionnels déboussolés dans les premiers jours de septembre, et cela a enclenché des situations de déprimes intenses. Pour limiter ce même effet au démarrage de 2021, il faut occuper les cerveaux des équipes.

Le mois de janvier devra être rempli d’évènements à court terme et de projets à moyen terme qui pourront concentrer l’attention des équipes au travail.

Notre conseil

« Développez votre capacité à vous projeter »

(chapitre 19 des 33 clés)

en 60’ ou 90’ le CREDIR forme et accompagne en vidéo. Sur les 50 thèmes disponibles, voici ceux qui marchent le mieux ces jours-ci.

Grands témoins à énergie positive

Dans la morosité actuelle, rechargeons les batteries en énergie positive et préparons la sortie de crise qui commence enfin à se dessiner.

En savoir plus

Nos ateliers

Faites du bien à votre cerveau pour l'après crise : concevoir des projets dans vos 3 vies

Les neurosciences nous enseignent que le cerveau a besoin de scénarios positifs pour le futur pour aller bien. Face à une crise qui va durer longtemps, remplissons nos 3 vies de projets.

En savoir plus

Nos ateliers

Comment (ré)équilibrer votre énergie en période de stress et/ou de transition ?

Le stress et l’incertitude nous rongent à petit feu. De jour en jour les bonnes résolutions s’étiolent : moins d’exercice physique, moins de socialisation, plus de nourriture ou d’alcool, plus d’addictions numériques. Il faut redresser la barre pour ne pas perdre son énergie.

En savoir plus

Nos ateliers

Mini conférences gratuites

Avec les fondateurs du CREDIR le mercredi à 18.00, le vendredi à 08.00 et sur demande

Vous pouvez également prendre contact avec

Les porte-paroles et fondateurs du CREDIR Jean-Denis BUDIN et Dominique BRUNISSEN partagent les analyses de l’équipe interdisciplinaire de recherche du CREDIR, tout au long de la crise que nous vivons. L’humain est en effet mis de plus en plus en péril par le SYNDROME #L.E.S. (LASSITUDE EPUISEMENT SOLITUDE).

Cette pandémie COVID est un long marathon à courir avec une ligne d’arrivée fluctuante. Il faut éviter les blessures physiques et psychologiques. Mais elles se multiplient en ce début d’automne. Les consultations psy font le plein. L’absentéisme est en train de monter dangereusement.

L’équipe du CREDIR bénéficie de 10 ANS DE RECHERCHES SUR L’EPUISEMENT DES HUMAINS : elle présente des outils pertinents et des moyens de communiquer efficacement et positivement.

Profitez de cette opportunité de rencontrer 2 conférenciers et auteurs très pertinents sur ces sujets. Liens vidéoconf sur demande.

Nous contactez via la page ContactMieux comprendre le concept de Qualité de Vie Globale (QVG)

Le CREDIR accompagne les entreprises en curatif comme en préventif, mais nous préférons tellement prévenir que guérir. N’attendez pas une catastrophe humaine…

Leave a Reply