Newsletter Labellisé #01

Mieux vaut prévenir que guérir

Les activités du CREDIR sont en croissance avec de nouveaux clients et de belles missions de diagnostic et de formation. Nous pourrions simplement nous en contenter. Mais nous sommes frappés de voir que des entreprises avec qui nous avions fait des projets, qui ne sont pas concrétisés parce que les équipe sont débordées, nous appellent pour démarrer ou redémarrer des actions, malheureusement après des évènements douloureux : gros problèmes de santé, passages à vide de personnes clés, conflits interpersonnels très importants, problèmes aigus de RH, etc. Tout est plus simple quand on prend en compte ces risques psycho-sociaux et d’épuisement en mettant en place des actions préventives. N’en avez-vous pas assez de ramasser les pots cassés ?

Grande lassitude à combattre

Dans toutes les entreprises où nous intervenons, pendant tous les entretiens individuels que nous menons (près d’une centaine par mois), nous ressentons une souffrance de ne jamais se sentir sortis du tunnel. 2 ans après, la pandémie n’est pas terminée. La guerre gronde en Ukraine. Cela se traduit par des ruptures d’approvisionnement, des difficultés de recrutement, etc. Pour éviter trop de passages à vide, qui peuvent toucher chacun d’entre nous, il faut lever la tête du guidon et avoir des projets, voire des rêves, pour le futur, collectivement et individuellement. Ne sous-estimons les impacts psychologiques et les risques pour la santé individuelle de la prolongation de ces crises.

Attention aux mères actives d’enfants de moins de 15 ans

Il est de bon temps de vanter l’égalité hommes femmes et de penser que les générations plus jeunes partagent mieux les obligations familiales. C’est malheureusement théorique. Quand il a fallu gérer les incertitudes de la scolarité, les suivis et tests médicaux, nous n’avons jamais vu une égalité de répartition des tâches entre l’homme et la femme actifs. Sauf quand l’homme a choisi une activité à temps partiel, c’est toujours la maman qui en fait plus, et qui compense professionnellement en travaillant soit aux aurores avant le lever des enfants, soit tard le soir. Elles se sont épuisées et n’ont pas souvent récupérées de ces mois infernaux. Nous les accueillons en stage au CREDIR et le récit de ces mois de sacrifice de sommeil et de stress intenses sont parfois poignants. Alors prenons soin d’elles dans nos entourages professionnels et personnels. Elles en ont besoin et elles le méritent.

⭐️ La recommandation du mois

Depuis le début de la pandémie, nous avions pris l’habitude de vous recommander un ou plusieurs thèmes d’ateliers ou d’autres actions. C’est finalement assez délicat car les entreprises labellisées sont très diverses en taille et en secteurs d’activités. Les besoins diffèrent. Désormais, nous essayerons plutôt de zoomer sur des actions type qui peuvent être utiles à d’autres. Parlons ici du questionnaire QVG développé par l’équipe de l’Observatoire de CREDIR Research situé en Belgique. En une cinquantaine de questions, nous pouvons évaluer la situation QVG d’un groupe de salariés, et mesurer régulièrement les évolutions. Nous sommes à votre disposition pour en parler.

📅 La news marquante du mois : La retraite à 25 ans

Voir l’article ici

Cet article fait réfléchir ceux qui mènent une vie intense et suractive. Ils se sentent costauds, ils font face à tout. Mais cela n’a qu’un temps. La surcharge physique et mentale se paye un jour. Et tout le monde n’a pas les moyens financiers pour s’arrêter plus tôt, avant des incidents de santé.

Ateliers QVG

Quelle pause méridienne ?

Le #CREDIR propose aux entreprises l’atelier :” Quelle pause méridienne ? “ Le contrôle de la satiété nécessite une bonne disponibilité du cerveau. Manger devant

Lire la suite